Le prunellier (Prunus spinosa)

Très présent au talus du Heymbosch, les prunelliers forment des buissons épineux à l’écorce noirâtre. Ses fleurs sont blanches et ont la particularité d’apparaître avant les feuilles et d’être mellifères. Le prunellier donne des fruits violets comestibles au goût astringent, appelés prunelles. Les fruits sont utilisés dans l’élaboration de liqueur, d’eau de vie ou de confiture.

 

Ordre : Rosales
Famille : Rosaceae
Genre : Prunus
Floraison : entre mars et mai
Fructification : entre septembre et décembre (cueillir après les premières gelées)

 

Biodiversité

La floraison précoce du prunellier apporte aux pollinisateurs une importante source de nourriture, à une période de l’année où les fleurs sont encore rares. Le prunellier est le site d’accueil principal de la chenille de la Thécla du bouleau (Thecla betulae), mais aussi d’autres chenilles de papillons comme le Gazé (Aporia crataegi) ou la Thécla de l’amarel (Satyrium acaciae), qui se nourrissent de son feuillage. Les prunelles, qui restent sur les branches une partie de l’hiver, sont une source de nourriture pour les oiseaux et les petits mammifères. Ce buisson épineux étant impénétrable pour les prédateurs, il forme un gîte idéal pour les petits et moyens oiseaux (fauvette à tête noire, merle noir, verdier, …).

Confiture et gin aux prunelles

Peu connues et pas toujours évidentes à cuisiner, les prunelles permettent cependant de préparer quelques délicieuses recettes. Comme le froid attendrit le fruit et lui enlève son âpreté, les prunelles doivent être cueillies après les premières gelées. Si elles sont cueillies avant, il est conseillé de les laisser quelques semaines au congélateur pour obtenir le même effet.

Cliquez ici pour découvrir les recettes de la confiture et du gin aux prunelles.

Enquête de satisfaction site www.jette.be

Enquête de satisfaction site www.jette.be