Fascines et zones humides

Utilisée dans la gestion des sols, la fascine est une sorte de fagot de branches. Elle est généralement construite en entassant des branchages entre deux rangées de pieux, mais peut aussi se présenter sous la forme de branches tressées entre les pieux. Elle permet de bloquer un accès, mais aussi de protéger une zone humide.

Protéger et préserver

Les fascines permettent de bloquer un accès, mais aussi de maintenir les berges et de limiter l’érosion des sols en modérant le ruissellement. La réalisation des fascines nécessite un bois souple comme le saule, le noisetier, le cornouiller et la viorne. La fascine peut être faite soit à partir de bois sec et mort, soit à partir de branches encore vivantes qui pourront créer des rejets et ainsi former une haie. Dans ce cas, elles seront faites majoritairement avec du bois de saule, qui favorise les rejets. En plus de permettre la récupération du bois mort, la fascine favorise la création d’humus ainsi que le développement d’un micro-écosystème en son sein. Les zones humides possèdent en effet un écosystème et une biodiversité particuliers. La clôture de ces espaces, permet à la faune et à la flore typiques des zones humides de se développer.

Vie privée

Vie privée