Le sureau noir (Sambucus nigra)

Le sureau noir se reconnaît à son écorce vert-gris fissurée et à ses feuilles ovales composées de 5 à 7 folioles dentelées qui dégagent une forte odeur lorsqu’on les froisse. L’arbuste donne de petites fleurs de couleur blanc crème réunies en grandes ombelles odorantes qui sont nectarifères. Les fruits sont réunis en grappes pendantes composées de petites baies noires brillantes.

 

Ordre : Dipsacales
Famille : Adoxaceae
Genre : Sambucus
Floraison : juin – juillet
Fructification : septembre – octobre

 

Variétés

Il existe trois espèces de sureau en Europe :

  • Le sureau noir (Sambucus nigra), un arbuste qui présente des baies noires. C’est l’espèce la plus répandue que vous pouvez observer au Heymbosch.
  • Le sureau à grappes (Sambucus racemosa), un arbuste à baies rouges.
  • Le sureau hièble ou yèble (Sambucus ebulus), une plante herbacée qui présente des baies noires toxiques.

Propriétés et utilisations

Le sureau noir est une plante médicinale, dont les propriétés sont connues depuis l’Antiquité. Utilisé en sirop, il aide à soigner les rhumes et à lutter contre les états grippaux. Les fleurs séchées peuvent se préparer en tisane pour lutter conter le mal de gorge, les inflammations des voies respiratoires et les infections des voies urinaires ou pour soulager les rhumatismes. Les baies ont des effets laxatifs et sont généralement cuites dans une confiture ou utilisées en sirop.

Cliquez ici pour découvrir la recette de sirop de fleurs de sureau.

Histoire

Le nom de cet arbuste vient du latin ‘Sambucus’, emprunté du grec ‘sambukê’, qui est le nom donné aux flûtes que les bergers grecs taillaient dans le sureau, dans la Grèce Antique. Dans la tradition celtique, le sureau est associé à la mort, car les druides utilisaient son bois tendre et creux pour fabriquer des flûtes destinées à conserver les âmes des défunts.

Diction du 6 mars : ‘À la Sainte-Colette, on voit à vue d'œil au sureau pousser la feuille.’

Enquête de satisfaction site www.jette.be

Enquête de satisfaction site www.jette.be